Le Onze septembre, les Catalans célèbrent la Fête nationale de la Catalogne pour commémorer la perte du siège de Barcelone face aux troupes franco-espagnoles, le...

Le Onze septembre, les Catalans célèbrent la Fête nationale de la Catalogne pour commémorer la perte du siège de Barcelone face aux troupes franco-espagnoles, le onze septembre 1714. Il s’agit d’un des derniers épisodes de la Guerre de succession espagnole, qui fut suivi d’une période de répression au cours de laquelle furent abolies les institutions et les libertés civiles catalanes. D’où la force symbolique de la Fête en faveur du catalanisme, de la soif de liberté et de l’unité du peuple catalan. En cette journée festive, toute la Costa Brava et les Pyrénées de Gérone arborent le drapeau catalan, de couleur jaune et rouge, qui date du Xe siècle (un des plus anciens d’Europe à être encore utilisé). Outre les actes institutionnels, la Fête nationale est une journée à laquelle participent énormément de citoyens et où les activités, très variées, commencent déjà sur tout le territoire le soir du 10 septembre, avec la marche aux flambeaux, organisée dans les villes de Figueres, Gérone, Olot, Ribes de Freser et Santa Coloma de Farners, entre autres. Sans oublier les rencontres de castellers (château humains) et les concerts de musique traditionnelle et moderne, au cours desquels Els segadors, l’hymne national catalan, ne manque pas de résonner.